Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 18:15

Henri Konan Bédié & Alassane Dramane Ouattara, c'est le couple qui dirige notre cher pays depuis le kidnapping de Monsieur Laurent Gbagbo, président élu, par l'armée Française sous les ordres de Monsieur Nicolas Sarkozy.  Alassane Dramane Ouattara a dit qu'il va diriger le pays sous l'autorité de Bédié.

 

 

 

Quand les slogans trahissent Bédié et Ouattara

 

Je mettrai mon expérience au service de la Côte d'Ivoire disait le président Bédié tandis que Alassane Dramane Ouattara rassurait les Ivoiriens et les habitants de la Côte d'Ivoire de vivre ensemble. Avec ce qui nous est donné de vivre et de constater chez nous en Côte d'Ivoire, on se demande bien quel est le plan secret que le couple Bédié-ADO réserve aux Ivoiriens.

 

 

 

L'expérience de Bédié ?

 

Avant de parler de l'expérience de Bédié au service de la Côte d'Ivoire, cherchons d'abord a savoir ce qu'est devenu le PDCI-RDA sous l'expérience de Bédié depuis la mort du président Houphouët. Autrefois uni et puissant, le PDCI-RDA va connaître ses premières saignées sous l'ère Bédié. Tout commence en 1994 lorsque plusieurs cadres en majorité originaires du Nord tournent le dos au parti pour mettre sur les fonts baptismaux le Rassemblement des Républicains (RDR). Ils quittent le PDCI-RDA, car ils ne voyaient pas dans la même direction que Monsieur Bédié. Après le RDR, plusieurs autres cadres issus du Parti démocratique de Côte d'Ivoire vont claquer la porte. Les formations politiques telles que l'UDPCI, l'UDCY de Mel Eg Théodore, le RPPP de Monsieur Laurent Dona Fologo, le PURCI de Madame Djibo Martine, l'URD de Madame Akissi Boni Claverie voient le jour. Plusieurs autres militants se verront radier selon les humeurs du président Bédié. Sous l'ère Bédié, le PDCI-RDA va perdre le pouvoir d’Etat par un coup d’Etat militaire. Incapable de maîtriser la mutinerie débutée le 22 décembre, Bédié perd son fauteuil le 24 décembre 1999. N'ayant tiré aucune leçon de la perte du pouvoir et comptant jusque là sur les acquis d'Houphouët, le PDCI-RDA perd l'élection du président de la République en 2010. Alors quand Bédié dit qu'il va mettre son expérience au service de la Côte d'Ivoire, de quelle expérience parle-t-il ? De l'expérience qui n'a pas vu venir le coup d’Etat de 1999 ? De l'expérience qui a fait reléguer notre parti au troisième rang après le FPI et le RDR ? Ou bien de l'expérience qui n'a pas pu convaincre plusieurs de nos militants de rester au sein du parti ?

 

Nous pouvons ainsi dire que Bédié président du PDCI-RDA a été une mauvaise expérience pour nous tous militants et sympathisants. Ne serait-il pas sage pour notre parti de faire le bilan de l'expérience de Bédié avant d'envisager d’aller plus loin encore ?

 

Aujourd'hui, la Côte d'Ivoire est gouvernée sous l'autorité du président Bédié. Bédié a là une autre chance de mettre son expérience au service de notre pays. Depuis donc le 11 Avril 2011, nous assistons au retour du parti unique. A part le RDR, aucun autre parti ne doit exister. Les militants du PDCI-RDA sont battus, ceux du FPI, parti du président Laurent Gbagbo, sont interdits de rassemblement, emprisonnés ou assassinés, et Bédié ne dit rien.

 

Militants du PDCI-RDA soyons vigilants ! Analysons ensemble le message que le président Bédié nous envoie dans sa gestion du pouvoir avec Monsieur Alassane Dramane Ouattara. Bédié n'est-il pas en train de donner raison aux fondateurs du RDR qui disaient qu'il n'avait aucune vision ? N'est-il pas en train de nous dire que l'héritage du vieux était trop lourd pour lui ? Et nous, jeunes militants du PDCI-RDA, que devons-nous faire quand notre parti est délaissé ; quand notre parti est le dernier de la classe ? Apres l'analyse des derniers résultats de l'élection présidentielle, on se rend compte que le PDCI-RDA a perdu le Nord, le Sud, l'Est et l'Ouest. Quel échec ! Et  malgré cela, l'on veut nous distraire. L'avenir appartient à la jeunesse, a-t-on coutume de dire. A chaque génération son combat. Le président Henri Konan Bédié a eu son temps, il ne fera pas son temps et le temps des jeunes. Le PDCI-RDA est un grand parti, bien structuré, ne donnons pas de place et de temps à ceux qui pour des intérêts personnels veulent voir notre parti disparaître.

 

 

 

Alassane Dramane Ouattara et le vivre ensemble

 

Cela fait bientôt deux ans que Monsieur Alassane Dramane Ouattara gouverne notre pays. Pour la majorité des Ivoiriens, vivre ensemble c'est s'accepter, quelles que soient nos différences. La Côte d'Ivoire est un Etat laïc où il existe plus d’une soixantaine d’ethnies ; depuis 1990 on y a instauré le multipartisme. Pour nous, c'est en s'acceptant dans nos différences que nous allons bâtir la Côte d'Ivoire. Depuis le 11 Avril 2011, Alassane Dramane Ouattara a entamé la « nordisation » de notre pays. Toute l'administration est composée des membres de sa tribu ; il appelle ça le rattrapage. On se demande alors où est donc le vivre ensemble tant prôné par le RDR ? En Côte d'Ivoire, nous vivons ensemble mais, bizarrement, toute la classe politique opposante est en prison ; nos parents de l'Ouest se sont vus spolier de leurs terres et de leurs plantations. On vit tellement bien ensemble qu'un des dignes fils du pays a été déporté à la Haye, sa femme et son fils croupissent en prison dans le Nord du pays. Pour la première fois de son histoire, dans le vivre ensemble, des centaines de milliers de nos compatriotes sont forcés de vivre en exil, les personnalités de l'ancien régime ont vu leurs comptes fermés, ils sont menacés par des mandats d'arrêt internationaux lancés par le promoteur du vivre ensemble.

 

Nous pensons qu'avec la grave crise que traverse notre pays, le cas du RDR devrait nous servir de cas d'école dans la politique ivoirienne. La reconnaissance même du RDR en tant que parti politique est une grosse faute administrative de la part du président Bédié. Reconnaître un regroupement ethnique comme parti politique ne participe-t-il pas à la division du peuple ? Le président Bédié par manque de vigilance n'a pu savoir que reconnaître une association des nordistes comme parti politique est un danger pour notre pays. Concrètement, que devons-nous attendre de la gouvernance d'une mutuelle des ressortissants du Nord ? Si ce n'est de faire la promotion de ses membres.

 

Quand dans son propre parti, il n'y a que des personnes d'une seule tribu et d'une seule religion et que pour atteindre un but on fait miroiter le peuple à travers un slogan vivre ensemble, c'est une arnaque, une escroquerie morale qui ne peut prospérer. Dans l'essence même du RDR, il y a le tribalisme et la pensée unique, on comprend aisément pourquoi les militants pro-Gbagbo devront tous disparaître, la presse de l'opposition est interdite de parution, les forces de défense et de sécurité qui ont combattu la rébellion sont activement recherchés et emprisonnés.

 

Lorsque le parti qui prétend nous diriger a été fondé et existe sur des bases ethniques et religieuses la cohésion sociale est menacée, l'armée est divisée, l'insécurité s'installe, les Ivoiriens vivent dans l'incertitude. On fait fi de toutes nos lois et on nous demande de reconnaître la scène théâtrale dans laquelle le président du RDR est investit par la secrétaire générale dudit parti. Quelle injure !

 

Ivoiriennes, Ivoiriens, habitants de la Côte d'Ivoire, comme nous le constatons tous, notre pays court vers sa perte depuis l'avènement de Monsieur Alassane Dramane Ouattara. L'union faisant la force, n'est-il pas grand temps que les Ivoiriens du Sud, du Nord, de l'Ouest, de l'Est et du Centre se retrouvent pour donner une chance à la Paix ? Ayant attendu en vain le vivre ensemble d'Alassane Dramane Ouattara et le RDR, fiers Ivoiriens, le pays nous appelle, agissons ensemble maintenant pour que viennent la vie, l'amour, le développement et la prospérité dans notre chère patrie.

 

Dieu aime la Côte d'Ivoire et les Ivoiriens.

 

 

 

Patrick Yao Kouamé, président de la Jeunesse du PDCI-RDA en exil

 

EN MARAUDE DANS LE WEB

Sous cette rubrique, nous vous proposons des documents de provenances diverses et qui ne seront pas nécessairement à l'unisson avec notre ligne éditoriale, pourvu qu'ils soient en rapport avec l'actualité ou l'histoire de la Côte d'Ivoire et des Ivoiriens et que, par leur contenu informatif, ils soient de nature à faciliter la compréhension des causes, des mécanismes et des enjeux de la «crise ivoirienne ». 

Partager cet article

Repost 0
Published by chato9.over-blog.com - dans EN MARAUDE DANS LE WEB
commenter cet article

commentaires