Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 18:46

Ce dimanche 10 mars à Abobo des étudiants très peu ordinaires se sont invités dans les cités universitaires Abobo 1 et 2.

  Dozos

Et ce sont pour l'occasion des étudiants des sciences occultes. Puisqu'en lieu et place des encyclopédies et des formules en chiffres inscrites sur les tableaux noirs ce sont plutôt des gris-gris, des fusils de chasse et des queues de cheval que plusieurs tenaient à la main une fois à l'intérieur des deux cités. Et ce sont bien évidemment les dozos, ces chasseurs traditionnels venus directement du nord.

En effet sur les lieux cette visite inopinée survenant très tôt ce dimanche matin à Abobo près du camp commando répond à la foire annuelle organisée par les dozos.

 C'est un peu le moment choisi pour les grandes retrouvailles ainsi que pour revaloriser la vocation dozo. Et les deux cités universitaires Abobo 1 et 2 ont manifestement été choisies par ces derniers pour à la fois y séjourner et exposer aussi leur savoir-faire. C'est du coup un véritable foutoir ce matin sur la place devant les entrées des deux cités et même à l'intérieur. Certains brandissent avec ostentation leurs dynamites mystiques tandis que d'autres font des incantations en plein jour pour prouver la puissance de leurs génies.

Et ces faits portent en ce moment ces conséquences sur le terrain. Les habitants sont désorientés face à une telle présence massive. Les petits enfants tous apeurés refusent de sortir et se sont abrités dans les creux des mains de leur mère. Et en général au sein de la population c'est directement le débat de la suprématie des nordistes qui est relancé.

Rappelons pour l'occasion que les deux cités universitaires d'Abobo sont officiellement fermées pour travaux de réhabilitation qui attendent toujours.

 

www.rumeursdabidjan.net (avec A.P.)

 

en maraude dans le web

Sous cette rubrique, nous vous proposons des documents de provenance diverses et qui ne seront pas nécessairement à l’unisson avec notre ligne éditoriale, pourvu qu’ils soient en rapport avec l’actualité ou l’histoire de la Côte d’Ivoire et des Ivoiriens, et aussi que par leur contenu informatif ils soient de nature à faciliter la compréhension des causes, des mécanismes et des enjeux de la « crise ivoirienne ».

 

Source : La Dépêche d'Abidjan 10 Mars 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by chato9.over-blog.com - dans EN MARAUDE DANS LE WEB
commenter cet article

commentaires